Des supports de biodiversité

Des supports de biodiversité

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

La présence d'un arbre même isolé en ville, permet le développement d’un cortège d’espèces. L’arbre est un support, un abri, et une source de nourriture pour de nombreuses espèces. Par exemple, 300 à 500 espèces dépendent du genre Quercus (les chênes).

Quelles sont les interactions avec notre environnement ?

Les oiseaux, comme les mésanges, égayent la ville et ses habitants.

Le couvert végétal du sol lui permet la création d’humus par dégradation de matière organique nécessaire à la création du complexe argilo-humique. Ce complexe permet de proposer aux racines des éléments minéraux absorbables.

Le bois mort, ou les souches sont des éléments intéressants de biodiversité. Ils abritent de nombreux êtres-vivants : des champignons, des lichens,  des insectes qui mangent du bois mort et permettent également en se décomposant de nourrir le sol. Les souches des arbres abattus sont conservées au sein du territoire, sauf si les arbres sont remplacés. Le bois mort peut donc cohabiter avec de nouvelles plantations.

Les pollinisateurs, comme les abeilles sont nécessaires à la reproduction de nombreux végétaux en transportant le pollen des fleurs vers d’autres fleurs.

Les microorganismes et les vers de terre sont essentiels à la création du complexe argilo-humique, source de nourriture pour l’arbre.

D'autres nombreuses interactions existent!