Des aménagements arborés

Des aménagements arborés

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Planter un arbre doit être le fruit d’une réflexion qui prenne en compte un ensemble de paramètres comme le lieu de plantation et les usages. Cela est encore plus vrai en milieu urbain peu favorable à la croissance des arbres.

La méthode VECUS

L’arbre est un être vivant, dont l’envergure aérienne et souterraine varie dans le temps et selon le milieu. La méthode VECUS permet d’intégrer ces réflexions.

Un conseil d’experts doit également être pris en compte (service Gestion du Patrimoine Naturel et Arboré de la métropole).

Le choix d’une essence arborée doit se faire en connaissance de ces éléments. De plus, la plantation de certaines essences n’est pas conseillée dans certains espaces de la Métro, et sont référencés dans une liste en constante évolution.

  • V : le volume disponible pour les plantations à proximité des bâtiments et de voiries. Afin de s’assurer du développement optimal de l’arbre, il est important de s’assurer du respect des distances de plantations aux façades, voiries et autres ouvrages aériens et souterrains. De même, de bons volumes de fosses de plantation sont à considérer. Un arbre qui n’a pas assez d’espace pour se développer et un arbre à faible longévité, nécessitant un entretien plus important 
  • : l’esthétique Planter des arbres apporte une plus-value au projet, mais il est important de réfléchir au devenir du projet. La forme et structure du feuillage, le port de l’arbre, le changement des couleurs en fonction des saisons et la tombée des feuilles sont des paramètres à considérer!
  • : l’adaptation au climat local Les milieux minéralisés peuvent avoir un microclimat spécial : concentration de chaleur, de pollution, imperméabilisation  l’origine de risques d’inondation… Prendre en compte des microclimat, ainsi que le climat local est important dans chaque projet. Le changement climatique est également un paramètre à prendre en compte : les effets de réchauffements et les risques d’épisodes extrêmes sont à considérer avec attention; la cuvette grenobloise a une situation propice à l’augmentation de la chaleur, et aux inondations.
  • : l’adaptation à l’usage et aux contraintes Les espaces publics de la Métro ont des usages nombreux et variés, proposer des aménagements arborés respectant ces usages est essentiel.
  • S : l’adaptation au sol Le sol est essentiel pour la vie de l’arbre. S’assurer d’avoir des sols de qualité est nécessaire. Les apports de terre végétale sont contrôlés, et les pieds d’arbres végétalisés sont privilégiés pour permettre un apport régulier de matière organique dans le sol.